lundi 6 septembre 2010

Un jour où l'on ne travaille pas
c'est un jour où l'on pense abattre des montagnes
mais ça se transforme
en confiture de reines claude
en tarte pommes groseilles mures
en collier en tissu
en tableau-photo
en courses
en plein de choses
sauf ce qui était prévu

pourtant c'est aussi une journée
où l'on aimerait un peu de temps
pour soi
pour prendre soin de soi
c'est devenu si rare

tout se temps consacré aux autres
parfois il m'arrive de le regretter
j'ai des proches
si éloignés maintenant
faute de temps
parce qu'il faut contenter tout le monde
trouver son bonheur
et faire celui des autres.


le temps passe
il me faut plus de temps
pour faire les choses
il me semble toujours en manquer
les journées ne sont pas plus courtes
je suis plus lente
mais il me reste tant de choses à faire
pour le plaisir
le mien, celui des autres, celui de mes proches.
vite, vite il est à l'heure...........




Osez dire que je ne suis pas la seule,
pivoine on ne te lit plus
papyrus n'a plus rien à dire
et tous les autres vous manquez
de temps
alors à qui le donnez vous
vous le gardez pour vous ?


Vous l'aurez remarqué :
je suis gourmande
gourmandise bien saine,
elle ne fait pas prendre un gramme
au contraire, elle ferait plutôt fondre.








c'est un essai
manque quelque chose...
un peu triste



bracelet ambre....mc




beau petit pochon.....essai



incontournable toile de jouy.....
tout ce que l'on fait dans ce tissu
est toujours joli




1 commentaire:

Anonyme a dit…

se rapprocher d'un grand philosophe pour " le temps qui passe "........