mercredi 20 octobre 2010

J'attends avec impatience une période de repos
pour reprendre quelques activités manuelles
du repos pour mieux supporter la douleur.

Pour côtoyer un centre de convalescence
 pour personnes âgées,
on peut avoir quelques scrupules
à faire nos activités créatives
et à ne pas donner un peu de temps
pour ces personnes,
elles ont tant besoin de présence,
de soins de confort
de réconfort, d'être stimulées
pour avoir envie de continuer à vivre.
Accepterions nous d'être trois semaines
sans avoir un shampooing, 
 le personnel n'a pas le temps,
peut être ce matin,
sinon cet après midi,
et tous les jours
on vous redit la même chose.
difficile d'accepter de vieillir
dans ces conditions.







pourtant nous raffolons de ce qui est ancien
plus de charme que le contemporain
plus de raffinement
plus de chaleur
plus de douceur.
On donne un effet ancien
à ce qui est neuf
mais on le fait que pour un objet.

Pourquoi porter moins d'attention à une personne âgée qu'a un objet ancien,
ils sont bien souvent de la même génération
et pourtant ils sont traités si différemment;

on  ne fait rien pour mettre en "valeur" une personne âgée,
elle perd si vite  sa valeur,
sa dignité,
on oublie qui elle était, ce qu'elle a fait de sa vie
 rien de personnalisé,
une vie à la chaîne, des tâches,
un horaire à respecter.
c'est une bien drôle de brocante
qu'un centre de convalescence.
en sortons avec plus de valeur
que  lorsqu'on y rentre ?
l'objet lui, rien que le fait d'entrer dans la boutique du brocanteur,  
son prix est multiplié
je ne sais combien de fois  à en devenir inabordable.
la personne âgée est abordable et adorable
pour ceux qui veulent
c'est parfois la famille
mais aussi parfois les bénévoles
et par le personnel
si on lui donnait un peu plus de temps.

protocoles, procédures
pour le bien être de la personne
bravo aux personnes qui ont demandé
que le personnel quantifie ses actes,
aux médecins de réduire les coûts des traitements
de passer la plupart de son temps dans les papiers
qu'à remettre une couverture glissée
ou simplement prendre le temps de s'asseoir sur le bord du lit.
C'est simplement défendu, cette attitude
il est interdit de s'asseoir sur le bord du lit.

Content de l'acquisition sur une brocante,
on s'empresse de redonner un look, de restaurer
de donner une deuxième vie,
c'est l'objet.
La personne, une deuxième vie
ou la fin d'une vie.





Aucun commentaire: