samedi 6 novembre 2010

Les douleurs chroniques usent physiquement
elles  envahissent complètement 
vos pensées ainsi que vos émotions
et vous font vivre un quotidien infernal
que vous ne souhaitez plus partager.



La douleur a des conséquences sociales
pour les gens qui la subissent 
le manque de sommeil et la souffrance
posent problème à s'occuper
de sa moitié et des enfants
et fatigue encore plus quand il faut se justifier
sur le manque d'envie à faire quelque chose.

C'est pourtant simple
je n'ai plus de force
ça ne se voit pas, hélas, j'ai envie de dire.

S’il vous plaît, ne nous laissez plus souffrir…
ne vous habituez pas à nous voir souffrir


Aucun commentaire: