mercredi 8 décembre 2010







un moment
trop court, trop long
à parler de tout, de rien
des femmes, des hommes, des enfants
des parents, des joies, des peines
à échanger
nos bouts de tissus
et nos malheurs respectifs
nos difficultés à vivre au quotidien
et pour cause,
mais on ne vous la dira pas
et puis
une coupe à la main
deux femmes deux hommes
une cheminée
un moment de pur bonheur
vrai et simple
un régal.

Aucun commentaire: