samedi 26 mai 2012

ma lessive préférée....




jamais je ne ronchonne d'avoir à laver le linge
mais quel linge !
quelques bonnes trouvailles ce matin















et une jolie nappe blanche, ça vous étonne ?
avec le joli B de "bonheur" au centre

lavés à 60 degrés
séchés à 30 degrés

bonne dégustation du petit vin blanc au basilic
merci pour les recettes échangées
je ne vais pas manquer de vous les faire partager
au cours prochains billets

bon courage à Florence
un déménagement par cette chaleur !
et cette bibliothèque est elle montée ?



9 commentaires:

•Côté Arcades• a dit…

Que c'est beau ce linge ancien qui sèche !

Un Côté Vintage(evelyne) a dit…

Ton linge est magnifique!!
Que de blancheur sous ce soleil!!
Bravo à toi!! et Bon dimanche !
Evelyne

Monique a dit…

Mais que c'est beau du linge blanc sur un fil !!!!!!!
J'aime beaucoup ton blog et la bannière est magnifique
Douce journée
Monique

le petit monde a dit…

superbe ce linge ancien!!
ça me donne envie...

catherine a dit…

Cela t'étonnera-t-il si je te dis que moi aussi j'adore faire la lessive et le repassage du linge ancien que je viens de chiner , c'est en général la première chose que je fais en rentrant !!!amitiés

Poussière du Sud a dit…

Ton linge est beau comme tout , mais ton étendage a un charme fou , c'est une superbe photo , j'adore . Bises . Babette

Marie-Hélène a dit…

Que c'est beau ce linge qui sèche au soleil et l'étendage plus que beau on se croirait à une autre époque,et comme quand on est petit envie de se faufiler entre les pièces et entendre la grand-mère crier mon linge!

Marie-Hélène a dit…

Que c'est beau ce linge qui sèche au soleil et l'étendage plus que beau on se croirait à une autre époque,et comme quand on est petit envie de se faufiler entre les pièces et entendre la grand-mère crier mon linge!

Maison Armande a dit…

La poésie du linge ...

le linge étendue m'inspire...
Envie de le dessiner,de le peindre
Et revoir ma grand-mère et sa corde à linge au milieu du potager..." Attention,ne piétine pas les salades !" Alors,je me cachais sous ses jupes ...
Monica